KEYNOTE

Vendredi 11 mai 2018 à 17 heures

Palais des Congrès d’Arcachon

 

 

C’EST L’HISTOIRE D’UNE VIE…

 

 

                                                                                                                 

1 - Introduction

2 - Historique de l’AMME

3 - L’AMME, un état d’esprit, une philosophie de vie.

4 - Force juridique

             a - L’organisme de formation

             b - L’aboutissement de la démarche qualité

             c - La base de données au service des praticiens

5 - Intervention de Maître Céline PENHOAT

6 - Objectif formation

             a - Assistant(e) laser

             b - Assistant(e) en médecine esthétique

             c - Formation globale à la médecine esthétique 

             d - Formations Face to Face 

7 - Objectif promotion

8 - Naissance de france médecine esthétique

9 - Conclusion

 

1 - Introduction

 

Je vais vous raconter une histoire.

 

Je vais vous raconter l’histoire d’une vie.

 

Et cette vie, c’est un peu la vôtre.

 

Celle de nous tous ici présents :

- médecins, que l’on soit dermato, médecin esthétique, chirurgien, ophtalmo, ORL ou autre, que l’on soit passé par la mésothérapie ou pas.

- mais c’est aussi l’histoire de tous ceux d’entre vous qui conçoivent, fabriquent et vendent tous les produits et les matériels que nous utilisons.

   Vous êtes nos partenaires. Nous ne pourrions pas travailler sans vous et vous auriez sûrement des activités moins passionnantes si nous n’étions pas là.

 

J’ai moi-même été médecin généraliste, le plus jeune de la Gironde pendant 4 ans. Je me suis installé, j’avais à peine 25 ans. J’ai été chef de produit dans l’industrie pharmaceutique. J’ai fait l’Institut d’Administration des entreprises. Et vous comprendrez que, plus que tout autre, je sais que nos destins sont liés. Au-delà des affinités personnelles, c’est une partie de l’histoire de nos vies qui nous réunit.

 

Aujourd’hui, si nous sommes tous réunis dans ce Palais des Congrès, si nous pouvons faire la fête ensemble, si nous pouvons nouer de nouvelles amitiés, c’est parce qu’un jour est née l’AMME.

 

 

2 - Historique de l’AMME

 

En quelques mots, l’AMME est née en 2004, il y a tout juste 15 ans grâce à la volonté, à l’enthousiasme, et je dirais même l’inconscience d’une personne, Christian BONNET.

 

A l’époque, Christian était l’un des membres les plus actifs de la SFM. Laquelle ne voulait pas entendre parler de médecine esthétique. Vous vous rendez compte, c’était il y a juste 15 ans !

 

Alors, Christian a dit « Tchao, j’ai des valeurs d’amitié et de compagnonnage, moi, je veux construire l’avenir ». Et c’est ainsi qu’avec quelques autres médecins dont Jean-Jacques PERRIN et Françoise OMER, il a créé l’AMME, ce qui à l’époque voulait dire « Association de Médecine et Mésothérapie Esthétique ».

C’était il y a seulement 15 ans mais on a l’impression que c’était il y a un siècle.

 

La médecine esthétique a tellement évolué en 15 ans. Souvenez vous pour certains ce que vous faisiez à cette époque. Souvenez vous de ce que vous faisiez il y a 6-7 ans, des produits que vous utilisiez, des techniques, du matériel. Vous imaginez cet immense changement, cette extraordinaire transformation que nous avons vécue ces 15 dernières années.

 

Puis en 2012, l’AMME s’est adaptée à son temps mais gardé son acronyme.

 

En 2012, l’AMME devient « Association de Médecine Morphologique et Esthétique ». Mêmes lettres, même acronyme mais une signification, une identité tellement plus proche de la réalité et de la pratique quotidienne ! C’était il y a seulement 6 ans.

 

Et aujourd’hui, en 2018, qu’est-ce que l’AMME ?

 

 

3- L’AMME, un état d’esprit, une philosophie de vie.

 

L’AMME est bien sûr une association qui fournit un service, je dirais « classique » à ses adhérents. Mais l’AMME c’est avant tout un état d’esprit.

 

Un état d’esprit voulu par ses fondateurs : la convivialité et le compagnonnage.

 

Une des choses les plus importantes à savoir sur l’AMME, est sa philosophie de fonctionnement qui se résume en 3 points, et écoutez-les bien :

 

Le premier point est que les relations entre participants sont basées sur le compagnonnage. Les plus expérimentés transmettent leur savoir aux moins expérimentés. Les moins expérimentés permettent à leurs « aînés » de redécouvrir certains aspects de la médecine esthétique qu’ils avaient pu oublier ou délaisser.

 

La deuxième caractéristique qui nous différencie des autres sociétés savantes est la convivialité. Nous travaillons toujours dans la bonne humeur et nous associons toujours détente et enrichissement des connaissances.

 

Enfin, le troisième point qui caractérise l’AMME est majeur. C’est qu’à l’AMME, personne n’est supérieur à un autre. L’entraide, le respect et la bienveillance sont la règle. Chacun apporte à l’autre. Que ce soit de la technique pure, de l’humain ou du relationnel.

 

Vous comprenez pourquoi à l’AMME, nous n’admirons personne, nous ne respectons personne ! C’est parce que nous sommes capables d’admirer tout le monde et que nous respectons tout le monde.

Chez nous, il n’y a pas de starlette.

Il n’y a que des femmes et des hommes qui ont un talent « POINT ».

Celui qui ne croit pas ça, celui qui ne sait pas ça, n’a pas sa place avec nous ! Et de toutes manières, il n’est pas avec nous. Il est peut-être venu une fois pour voir, mais il n’est pas resté.

Convivialité et respect, sinon l’AMME n’est pas pour vous.

 

 

4 - Force juridique

 

Aujourd’hui, l’AMME apporte les prestations d’une société savante.

 

Mais de façon unique, notre action de ces dernières années a été guidée par une volonté majeure et inébranlable.

 

Il s’agit de la volonté de devenir une force juridique incontournable auprès des tribunaux. Il s’agit de devenir LA force juridique qui vous soutiendra si un jour vous avez à faire face à un litige civil.

 

Aujourd’hui, je peux enfin affirmer et prouver que l’on peut fournir ce service à nos adhérents et que nous sommes les seuls à pouvoir le faire.

 

Comment avons-nous atteint cet objectif ?

Le chemin a été long mais nous avons été persévérants.

La plupart d’entre vous me remercie régulièrement pour ce que je fais. Avant toute chose, je veux vous dire que si je fais tout ça, c’est parce que vous êtes là, vous êtes à mes côtés, vous m’encouragez et j’ai par-dessus tout la joie et la fierté de le faire pour vous.

 

Vous savez, quand j’étais petit, ma mère disait souvent que j’étais têtu ! Ça, c’était quand je l’énervais ! Quand elle était fière de moi, elle disait que j’étais persévérant ! Alors oui, je suis têtu ou persévérant. Vous choisirez mais c’est parce que vous m’avez conforté dans cette voie que je peux vous expliquer pourquoi nous sommes devenus la force juridique capable de soutenir chacun de ses membres.

 

On peut décrire le chemin parcouru en 3 étapes principales : l’organisme de formation, la création de la démarche qualité, la base de données au service des praticiens.

 

4a – L’organisme de formation

La première étape est que nous sommes la seule association du monde de l’esthétique à être agréée par les deux organismes de formation professionnelle indemnisée : l’ANDPC et le FAF. Et croyez-moi, cet agrément, c’est un véritable parcours du combattant. Il faut prouver notre solidité administrative, notre indépendance financière et notre savoir-faire pédagogique. C’est-à-dire qu’il faut prouver que l’on respecte les méthodes validées par la HAS et que l’on respecte les orientations nationales qui changent tous les 3 ans. Vous imaginez le casse-tête pour caser des formations en rapport avec la médecine esthétique au milieu de tout ça !!! Et je fais abstraction du dépôt des programmes et de leur validation par les commissions scientifiques.

 

4b – L’aboutissement de la démarche qualité

La deuxième étape de ce chemin qui nous a permis de devenir une véritable force juridique est la création de la démarche qualité.

Refaisons un peu d’histoire : les prémisses de la démarches qualité datent de 2010 au Congrès qui se déroulait à Nîmes. Avec l’aide d’une société spécialisée dans les certifications qualité en entreprise, l’AMME a mis en place un premier module qui tournait autour du savoir-faire des principaux actes. Certains ont connu cette période, c’était Médicalcert. Cette première étape a été majeure dans la suite des événements mais elle avait deux inconvénients : elle ne portait que sur un savoir-faire et non sur une démarche qualité globale et elle coutait très cher aux médecins qui devaient payer une contribution annuelle. On était sur un modèle économique acceptable pour une entreprise de taille moyenne mais pas pour des cabinets médicaux.

 

C’est pour cela qu’en 2013, et là mon expérience en entreprise a été utile, vous comprenez pourquoi je vous en ai parlé toute à l’heure, nous avons décidé de mettre en place notre propre démarche qualité en appliquant les véritables critères de la création d’une certification qualité. On a mis en application les critères de fonctionnement d’une norme iso.

 

C’est vous-même qui avez travaillé à l’élaboration de cette certification. Avec de nombreux ateliers, vous avez défini les critères à retenir et ceux à éliminer. Et surtout, à chaque fois, vous avez justifié votre choix. Nous avons aussi eu des ateliers avec des patientes et des ateliers de jeu de rôle où vous jouiez les patients.

Et je ferai une petite parenthèse, la mise en œuvre de cette démarche qualité a été faite dans le respect des méthodes de travail édictées par la HAS.

 

Ce travail a été complètement abouti en 2016 et aujourd’hui, la certification qualité est basée sur 89 items divisés en 5 chapitres. Tous les critères font appel à une auto-évaluation basée sur une échelle visuelle analogique ou à une question fermée oui-non.

 

L’ensemble est « sous-tendu » par le principe de l’amélioration permanente à la fois collective et individuelle. Ce modèle ne prend pas en compte les aptitudes techniques. Ce sera l’étape suivante.

 

Pour cette année, l’attribution de la certification qualité se fera sur ces 89 items, qu’il s’agisse d’un renouvellement ou d’une entrée dans le processus. En 2020, puisque vous avez décidé que le renouvellement devait avoir lieu tous les deux ans, la certification qualité atteindra son objectif final. En effet, aux 89 critères définis (qui feront l’objet d’une révision et d’une nouvelle validation), s’ajoutera la prise en compte de la formation continue. Cela veut dire, qu’en plus des critères qualitatifs déjà définis, on prendra en compte des critères d’aptitude technique validés au moyen de la formation continue.

 

En réalité, cette prise en compte globale est déjà opérationnelle pour un certain nombre d’entre vous car vous êtes déjà un certain nombre à en profiter sans le savoir.

 

4c – La base de données au service des praticiens

Vous en profitez grâce à la troisième étape de ce chemin qui nous a permis de devenir une véritable force juridique.

Cette 3ème étape, je vais vous la présenter maintenant, il s’agit de la base de données que nous avons développée depuis 18 mois. Cette base de données a été développée avec 2 objectifs : maitriser au mieux le milieu de l’esthétique médicale et chirurgicale, et créer un environnement juridique favorable pour nos adhérents. Pour mieux comprendre son intérêt, je vais vous la présenter en direct et focaliser sur les points qui vous intéressent plus particulièrement.

 

La présentation de la base de données a été effectuée en live.

 

Voilà, je vous ai présenté le chemin et l’aboutissement de cette volonté de mettre en place une force juridique auprès des tribunaux. J’ai juste à faire un vœu, c’est qu’elle ne serve jamais.

 

Nous allons maintenant nous entretenir avec notre avocate, Maître Céline PENHOAT qui va donner son avis spécialisé sur ce sujet. (Les questions du Docteur PUJOS ont été retranscrites pour des raisons de qualité sonore)

 

Visionner ci-dessous l’interview de Maître PENHOAT


 

Voilà l’histoire de l’AMME depuis sa création jusqu’à aujourd’hui. On en a fait du chemin ensemble ! Je suis sûr que même les plus anciens d’entre vous ne s’attendaient à pouvoir bénéficier d’une telle structuration.

 

Dites-vous bien que tout ça a pu être réalisé grâce à vous, à votre fidélité et à votre confiance.

 

C’est vrai que vous nous remerciez souvent pour tout ce que l’on organise mais c’est aussi à moi de vous remercier pour votre présence et votre affection.

 

 

6 - Objectif formation

 

Bon, vous vous en doutez, on ne va pas s’arrêter là ! On n’arrête pas l’envie de créer, d’aller plus loin.

 

Nous allons passer à une nouvelle étape qui est un véritable bouleversement pour la vie de l’AMME, pour votre vie de médecin esthétique et peut-être pour la médecine esthétique elle-même.

 

L’avenir passe par la formation, que ce soit la nôtre ou celle de nos collaborateurs. L’avenir passe aussi par la connaissance au sens le plus large du terme que ce soit pour nous, pour nos collaborateurs et bien sûr pour nos patients.

 

Nous allons construire cet avenir dans ces 2 secteurs : la FORMATION et l’INFORMATION.

 

Dans le secteur de la formation, 4 projets sont finalisés ou sur le point de l’être.

 

6a – Assistant(e) laser

Le 1er projet déjà finalisé qui va démarrer à la fin de l’été, est la création d’une formation spécialisée d’assistant(e) laser.

Cette formation mixera le présentiel et le e-learning. Les cours seront dispensés par un physicien de haut niveau pour la partie purement technique et par un ou plusieurs médecins ayant l’expérience de la manipulation d’un grand nombre de lasers pour la partie pratique.

Une démarche qualité est intégrée dès le départ ainsi qu’un suivi annuel de maintien des connaissances qui se fera par le e-learning. Un certificat de validation sera délivré à chaque étape de la formation.

Et bien sûr, cette formation est totalement indépendante de l’industrie.

La conception de cette formation s’inscrit toujours dans le même cadre : la qualité et la sécurisation juridique.

 

6b – Assistant(e) en médecine esthétique

Le 2ème projet qui démarrera dès que la formation des assistantes laser sera sur les rails est une formation plus généraliste d’assistant(e) de médecin esthétique. Le principe général sera le même avec une grande place donnée au e-learning.

 

Pourquoi est-il important de donner autant de place au e-learning ?

Une première raison est une question de coût et de temps : pas de déplacement, pas d’hôtel ou de restaurant, pas d’absence du cabinet.

La 2ème raison est que le e-learning a beaucoup évolué en 4-5 ans. Certains croient encore qu’il s’agit de se mettre devant son ordinateur et de regarder une conférence comme on le ferait en amphi. Vous allez le voir, le e-learning utilise en réalité à fond toutes les techniques d’apprentissage et de contrôle des connaissances. Un cours est structuré avec des modules de 1’30 à 5’ maximum et on vérifie la compréhension et l’assimilation immédiatement par un test adapté après chaque module.

Et le 3ème avantage majeur qu’apporte le e-learning, c’est la traçabilité. On connaît exactement le contenu de l’enseignement, sa méthodologie et la valeur du contrôle. Ce qui n’est jamais le cas dans un cours présentiel.

 

Encore une fois, on respecte le même objectif : pouvoir présenter des éléments concrets, objectifs et fournir une traçabilité.

 

6c – Formation globale à la médecine esthétique

Le 3ème projet qui démarre également à l’été est une formation globale en médecine esthétique destinée aux médecins.

Sur ce programme, la base est totalement en e-learning pour les raisons que j’ai déjà données, pour une homogénéisation de la qualité, pour un enseignement de plus haut niveau et je le répète, pour une traçabilité totale.

L’archivage e-learning permet de prouver quels sujets ont été traités et comment, ce que ne permet pas un enseignement magistral classique très dépendant des circonstances et de la personnalité du formateur.

Pour cette formation globale en médecine esthétique, les regroupements pédagogiques n’auront lieu que pour les ateliers pratiques. Je pense d’ailleurs que certains ateliers pratiques pourront être validés lors de nos réunions régionales.

Bien sûr la démarche qualité sera incluse obligatoirement dans cet enseignement.

 

Je n’aborde pas maintenant la durée, le rythme, le nombre de matières et le coût car ce n’est pas le sujet du jour mais vous aurez ces informations très rapidement.

 

6d – Formations en Face to Face

Comme je vous l’ai dit, nous allons démarrer 4 projets de formation. A l’automne nous allons démarrer des formations en « Face To Face ».

 

De quoi s’agit-il ?

 

Il s’agit de formations pratiques organisées dans l’esprit du compagnonnage.

La formation se déroule dans le cabinet du médecin formateur ou du médecin formé. Le médecin formé ne fait pas que regarder, il pratique. Et si possible avec ses modèles.

 

Bien sûr, la formation est payante. Il s’agit d’une formation individuelle cependant, s’ils le souhaitent, les médecins formés peuvent venir à deux pour réduire les coûts. Et si le formateur l’accepte.

 

La force et l’originalité de ce type de formation qui existe déjà de façon un peu anarchique, c’est que l’AMME intervient comme intermédiaire de confiance.

 

Les médecins formateurs doivent être agréés par l’AMME : ils doivent être membres de l’AMME, à jour de cotisation et agréés pour chaque technique qu’ils souhaitent enseigner. L’agrément sera donné par le comité scientifique totalement indépendant et validé par le bureau.

 

Encore une fois, cet agrément se situe dans l’optique de la sécurité juridique et de la garantie vis-à-vis des tribunaux et des assurances.

 

Nous appliquerons également la méthode d’évaluation du formateur par le formé (J1, J30 et J60).

 

En ce qui concerne le coût, nous donnerons une indication aux formateurs et l’AMME sera rémunérée entre 10 et 15 % du montant de la prestation.

Il ne s’agit pas pour nous de faire des bénéfices sur ces actions mais juste de couvrir les frais administratifs en rapport avec ces formations.

 

Comme vous le voyez, l’AMME est en train de devenir un opérateur global de la médecine esthétique. C’est beaucoup de travail, c’est beaucoup d’investissement mais c’est aussi une formidable aventure. Construire la médecine esthétique de demain, c’est aussi notre devoir conforme à nos engagements de médecin.

 

 

7 - Objectif promotion

 

Depuis tout à l’heure, je vous parle de savoir-faire. Maintenant, pour le dernier volet de mon intervention, je vais vous parler de faire-savoir.

 

Comme je vous l’ai dit il y a quelques instants, nous devenons un acteur global de la médecine esthétique. Nous sommes désormais les seuls en France et à ma connaissance dans le monde à proposer l’ensemble des prestations que je vous ai décrites.

 

Nous avons la volonté de devenir LE lien direct entre les médecins esthétiques et les patients potentiels.

 

Pour atteindre cet objectif, nous avons décidé la mise en œuvre d’une véritable promotion de la médecine esthétique. Nous devons donc utiliser les codes classiques du marketing qui vont nous permettre d’acquérir de la visibilité et de la reconnaissance.

 

La French Touch

Premièrement, toute notre communication va se décliner autour de la notion de « French Touch ». C’est simple à expliquer, déjà développé par la presse grand public, et c’est une image bien réelle que nous avons dans le monde entier.

 

J’ai beau le savoir, il y a à peine 6 mois, j’étais au Congrès de l’association américaine de médecine esthétique. Les intervenants viennent du monde entier. J’ai été effaré de voir et d’entendre l’immense majorité d’entre eux faire référence à la « French Touch ».

 

Donc, nous allons communiquer sur cette notion à fond. Tout patient potentiel saura qu’un médecin membre de notre société savante est apte à pratiquer des actes dans l’optique de la French Touch. C’est l’immense majorité de la demande. N’oublions pas qu’un nouveau patient est toujours inquiet, nous allons le sécuriser. Nous allons sécuriser le patient pour augmenter le taux d’accès aux actes de médecine esthétique.

 

8 - Bonjour france médecine esthétique

Deuxièmement, comme je vous l’ai dit, nous devons acquérir visibilité et reconnaissance.

Nous allons acquérir une visibilité maximale et une identité simple qui soit référentielle et reconnaissable par tous.

 

L’AMME doit être l’association de médecine esthétique incontournable. Celle vers laquelle on se tournera inévitablement en France mais aussi à l’étranger.

 

Aujourd’hui, tous ensemble, nous allons écrire un nouveau chapitre de la médecine esthétique.

Le moment est venu de dire MERCI…

 

 

 

 

Merci pour une telle standing ovation et un tel enthousiasme. Je suis vraiment très ému.

 

Dès maintenant, une campagne de promotion commence.

 

Elle s’adresse à la fois aux professionnels et au grand public.

 

Elle commence à cet instant sur les réseaux sociaux.

 

Elle commence la semaine prochaine avec un courrier auprès de nos adhérents, auprès de tous les médecins et chirurgiens pratiquant des actes esthétiques. Mais aussi auprès de nos partenaires de l’industrie et du commerce.

 

Dans 12 jours, un dossier de presse est envoyé aux chefs de rubrique « santé-beauté » de toute la presse écrite, audio ou internet de France.

 

Une plaquette présentant « france médecine esthétique » est aussi à votre disposition sous format papier et pdf. En sortant de la salle, vous pourrez prendre des plaquettes pour mettre dans votre cabinet.

 

Le site internet france médecine esthétique vient d’être mis en ligne il y a quelques minutes. Allez le découvrir, la page d’accueil « casse » les vieux codes de l’esthétique pour se conformer aux codes de la mode et du luxe.

 

Et bien sûr, vous pourrez faire un lien direct depuis votre site vers le site france médecine esthétique.

 

 

Conclusion

 

Au début de ma prise de parole, je vous ai dit que j’allais vous raconter une histoire. Comme promis, je vous ai raconté l’histoire d’une vie.

 

L’AMME, c’est l’histoire de l’enfance et de l’adolescence de france médecine esthétique.

Christian BONNET l’a élevée pendant son enfance, j’ai assuré son adolescence, et maintenant, tous ensemble, nous allons créer une extraordinaire vie d’adulte pour france médecine esthétique.

 

Tous ensemble, nous allons créer une vie extraordinaire à france médecine esthétique !

 

Tous ensemble, nous serons toujours là pour assurer son avenir !

 

Coordonnées

6 route de Saint-Georges
33570 MONTAGNE - FRANCE

  • dummy+33 (0)5 57 24 29 20

  • dummy contact@france-medecine-esthetique.org

Search